samedi 26 janvier 2013

Albéniz, moins juif qu’Isaac

La raison pour laquelle le bruit court qu’Isaac Albéniz était juif n’est pas difficile à trouver. C’est la même que concernant Isaac Newton.

Comme sil n’y avait aucun prénom d’origine biblique dans le calendrier chrétien ! 

Isaac Manuel Francisco Albéniz (i Pascual) est né à Camprodon (Catalogne) le 29 mai 1860. Son père, Angel Albéniz, était fonctionnaire. Sa mère, Dolors Pascual, était originaire de Figueres (Alt Empordà, Catalogne). Rien de juif dans tout cela. Rappelons qu’il n’y avait plus beaucoup de Juifs en Espagne depuis l’Inquisition. Selon ma source (un site internet sur Gaudi et la Catalogne), Albéniz était un « Catalan de race » (sic).

Continuons : « Il se marie avec son élève Rosina Jordana le 23 juin 1883 dans l’église de la Vierge de la Mercé, à Barcelone » (ibid.). Il serait difficile pour un Juif de se marier dans une église, sauf à se renier complètement comme juif.

Autre indice de sa non-judéité, Vincent d’Indy, un des musiciens les plus antisémites qui aient jamais existé, fait partie de ceux qui demanderont la Légion d’honneur pour lui. Ce n’est certes pas l’indice le plus probant, mais quand on l’associe à ceux qui précèdent (et à ce qui suit), le tableau est cohérent.

Enfin, au risque de donner à ce blog des allures de nécropole virtuelle, il me semble qu’ici encore, la sépulture du compositeur en dit suffisamment long. Comme quoi l’expression « muet comme une tombe » est mal trouvée.

1 commentaire:

  1. J'étais totalement persuadé qu'il était juif à un point difficile à imaginer. C'était évident, tout le monde le disait etc...Je n'en reviens pas!

    RépondreSupprimer