jeudi 6 octobre 2016

Aucun Juif dans la généalogie d’Édith Piaf

Qui donc serait en mesure de me dire d’où pourrait provenir la rumeur selon laquelle Édith Piaf aurait été juive ?

Édith Piaf est née Édith Giovanna Gassion. Ses ancêtres ont vécu en Basse-Normandie, en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais, et pour certains, en Italie (c’est sans doute ce qui explique que son second prénom soit Giovanna) et au Maroc.

Les Gassion étaient normands depuis dix générations. Le plus lointain ancêtre connu est Jean Gassion, maçon à Castillon (Calvados). Son fils, Gilles Gassion et son petit-fils, Jacques Gassion y sont nés. On sait aussi qu’en 1760, ce dernier a épousé une certaine Suzanne Mancel dont il a eu un fils, Jacques François Gassion, né à Arganchy (toujours dans le Calvados).

Il a été dit que la mère d’Édith Piaf, Annetta Maillard, dite Line Marsa (née à Livourne, en Italie), était une Kabyle d’origine algérienne. En réalité, Annetta Maillard avait un grand-père maternel berbère et marocain, Saïd Ben Mohamed, mais l’épouse de celui-ci, et donc sa grand-mère, s’appelait Marguerite Bracco et était née en Italie. Quant au père d’Annetta Maillard, il s’appelait Auguste Eugène Maillard et nétait absolument pas dorigine nord-africaine.

Les origines d’Édith Piaf étaient donc françaises aux trois quarts, et surtout normandes du côté de son père, avec du côté de sa mère un huitième d’origines berbères et un huitième d’origines italiennes. Outre Gassion, Mancel, Maillard, Bracco et Ben Mohamed, les patronymes étudiés dans son arbre généalogique sont Blin, Campagne, Daravant, Debout, Descamps, Duval, Crétois, Chapelle, Lucier et Ben Ali : rien de « juif » dans tout cela.

Enfin, la sépulture d’Édith Piaf est très chrétienne, comme le montre la photo ci-dessus. 


Sources : Généalogie 87, Généalogie Magazine, Geneanet, Wikipedia