vendredi 4 avril 2014

Manuel Valls, juif par sa belle-mère ?

Serait-ce en raison de sa femme ? Ou bien, à cause de son nom ? Pourtant, Valls est un patronyme typiquement catalan. Manuel Carlos Valls est le fils de Xavier Valls, artiste catalan, et de Luisangela Galfetti, issue d’une famille paysanne de Suisse italienne et sœur de l’architecte Aurelio Galfetti.

Paroisse Sant Joan d'Horta, à Barcelone
Crédit photo : Jordiferrer, Wikimedia
Manuel Valls est né à Barcelone. Il a été baptisé le 24 août 1962 par le père Ventura dans l’église paroissiale du quartier de Horta. Il a pour parrain Carlo Coccioli, écrivain italien, et pour marraine Maria Buina. Il est donc clairement de confession catholique.

Son grand-père paternel était rédacteur en chef d’un journal républicain et catholique, et il avait caché des prêtres persécutés par les trotskistes et les anarchistes.

Sa première femme s’appelait Nathalie Soulié. Elle n’était pas juive.

Il semble que Manuel Valls fasse grand cas de la judéité de sa seconde femme, Anne Gravoin, née d’une mère juive mais d’un père non juif. En effet, il a déclaré publiquement que par cette alliance, il était indéfectiblement lié au peuple juif.

Mais ce second mariage ne fait pas de lui un Juif, pas plus qu’il ne fait de sa femme une Catalane.


Pierre Mauroy n’était pas juif, vous le saviez ?

Si j’en crois mon expérience, dès qu’une conversation porte sur une personnalité connue ayant un homonyme, le risque de confusion est assez élevé. Cela donne, par exemple, le résultat suivant :

 – Tu savais que Pierre Mauroy était juif ?

 – ! ! !


Le jour où cette question m’avait été posée, j’avais tout de suite compris de quoi il retournait. Je savais qu’André Maurois était juif, et je savais aussi que Pierre Mauroy ne l’était pas. La confusion homonymique ne faisait aucun doute. Je suppose que de là vient la rumeur.

Pierre Mauroy - Crédit photo :
Marie-Lan Nguyen, Wikimedia
André Maurois, écrivain mort en 1967, s’appelait en réalité Émile Herzog. Son pseudonyme, Maurois, était le nom d’un village du Nord de la France, bien qu’il soit né à Elbeuf, en Normandie, et que sa famille soit originaire d’Alsace.

Pierre Mauroy, l’homme politique (bien vivant au moment de mon anecdote) s’appelait vraiment Pierre Mauroy, et il était originaire du Nord de la France.

Il se trouve que les origines de l’ancien Premier ministre socialiste ont été étudiées par des généalogistes réputés, notamment Joseph Valynseele, et plus récemment Jean-Louis Beaucarnot qui lui a consacré un petit article. C’est pour moi du pain béni.

Mauroy est un patronyme on ne peut plus français, datant du Moyen-âge, et dont la fréquence atteint actuellement ses pics dans l’Aisne, la Marne et la Nièvre. Parmi les ancêtres de Pierre Mauroy, nous avons des bûcherons et des laboureurs, ainsi que des meuniers établis sous Louis XIV. Ses racines sont dans le Nord, côté père, avec des noms comme Copin, Deloffe et Mathon (et Mauroy), mais également côté mère, avec des noms comme Barbier, Hedon et Merlin.

Enfin, pour ses obsèques, la cérémonie religieuse a eu lieu dans une église.