jeudi 21 novembre 2013

Che Guevara, juif et cousin avec Ariel Sharon ?

Sur le tard, la mère de « Che » Guevara lui aurait appris qu’elle était juive. Ernesto Guevara se serait alors rendu en Israël à la recherche de ses racines. Il aurait même été le cousin d’Ariel Sharon. C’est du moins ce qu’a prétendu un jour le journal israélien Maariv.

Selon toute vraisemblance, cette rumeur, relayée par un journal, d’une origine juive de Che Guevara et d’un lien de parenté avec Ariel Sharon, n’était au départ qu’un poisson d’avril concocté pour faire la nique à tous ces gauchistes du monde entier dont le premier était lidole et le second, la bête noire.

Ernesto Guevara de la Serna était le fils dErnesto Guevara Lynch et de Celia de la Serna, « tous deux d’ascendance irlandaise et espagnole noble », peut-on lire sur Wikipedia, qui insiste sur le fait que ses parents étaient « de lignée aristocratique » (donc, pas juifs). 

Petit boucher deviendra viande
Mais surtout, nous avons un Ernesto, fils dErnesto : or, comme je l’ai déjà précisé maintes fois, chez les Juifs on ne donne jamais à un fils le prénom de son père. 

Par ailleurs, on peut lire dans une biographie de Celia de la Serna que les parents de celle-ci étaient « très anticléricaux ». Ce terme sapplique plutôt aux chrétiens. Qualifier ainsi des Juifs, qu’ils soient religieux ou athées, naurait pas vraiment beaucoup de sens.

En 1921, après avoir perdu ses deux parents, Celia fut prise en charge par sa sœur aînée Carmen. Ce prénom, [Maria del] Carmen, est encore un signe clair que nous avons affaire à une famille de culture chrétienne. En outre, Celia, alors qu’elle effectuait sa scolarité au lycée français du Sacré-Cœur, à Buenos Aires, exprima son désir de devenir nonne.

Comment une Juive aurait-elle pu songer à devenir nonne ?

Il est même précisé que la future mère du « Che » était au départ une « catholique militante ».

Le « petit boucher » (el carnicerito) était donc juif comme je suis japonais, et il était cousin avec Ariel Sharon comme je suis cousin avec le dalaï-lama.