mercredi 27 février 2013

Stéphane Hessel, l’indigne faux Juif et vrai non-juif

Ancien ambassadeur ? Était-ce un critère de moralité ? Le nazi Otto Abetz était lui aussi ambassadeur. Résistant ? De nombreux antisémites ont été résistants. Michel Droit, qui rendait les Juifs responsables de l’antisémitisme, était un ancien résistant.

« Grand résistant » ? On aimerait savoir ce qui pourrait justifier un tel superlatif. Qui veut s’y coller ?

Ancien déporté ? Le négationniste Paul Rassinier était lui aussi un ancien déporté, dans le sens où lui aussi avait été interné à Buchenwald. Mais entre être interné comme opposant politique dans un camp de concentration et être déporté en tant que Juif dans un camp d’extermination, il y avait un monde. Cela n’avait tout simplement rien à voir.

Co-rédacteur de la Déclaration des droits de l’homme ? Mensonge, il n’y a joué aucun rôle et n’en a pas rédigé le moindre mot (voir ses propres paroles à ce sujet).
 

Quant aux origines juives, il suffit de lire les autres articles du présent blog pour comprendre avec quelle facilité une partie du public peut avoir tendance à en affubler à tort telle ou telle personnalité.

Autant de fausses qualités instrumentalisées, avec la complicité de l’intéressé, pour conférer un statut moral à un individu qui surfait sur la vague de l’idéologie à la mode, comme le rappelle Gilles William Goldnadel qui a très bien démonté les impostures de Stéphane Hessel dans son petit ouvrage intitulé Le vieil homme m’indigne (J.-C. Gawsewitch, 2012).

Mais voilà, limposture, lhypocrisie et la haine sont tellement mieux acceptées quand elles émanent d'une personnalité connue pour être « de gauche »... Tout est dans l’étiquette !

L’article de Wikipedia consacré à cet escroc a été modifié dans le mauvais sens. « Né allemand de famille d’origine juive » (sic) : cest faux. Les parents de son père étaient des Juifs convertis, mais sa mère n’était pas du tout d’origine juive. Quel que soit le critère retenu, un chrétien fils d’une chrétienne sans origines juives et dun chrétien lui-même fils de chrétiens d’origine juive, donc né de deux parents non-juifs, n’est absolument pas un Juif.

2 commentaires:

  1. chrétien ne veux rien dire il en est le plus souvent qui se disent non pratiquant , un peut comme chirurgien non pratiquant, autant dire je crois mais pas trop, ou presque, ou comme tout le monde !! alors que juif est une appartenance forte a un pays a une religion et ses principes, cette religion qui est la base même de la religion de ces détracteurs musulmans et chrétiens, mais ont leur a tellement pompé le cerveau qu'ils sont incapable de le voir !

    RépondreSupprimer
  2. Mais l'important n'est-il pas d'être humaniste authentique, plus que d'être Chrétien vrai ou faux ou à moitié, juif vrai ou faux ou pas tout à fait, ou à moitié ou vrai faux musulmans? aujourd'hui ou toutes nos valeurs humanistes qui se devraient d'être universelles se délites, alors qu'elles devraient faire lien : un chien, un chat, un oiseau, peut importe son pelage,ou son plumage, il reste chien, chat, ou oiseau ; et homme reste un homme : peu importe sa couleur de peau sa religion assumée ou pas. Je sais bien ce que vous allez me rétorquer ; mais pardonnez moi de ne pas en tenir compte. Pardon d'être intervenu comme ça dans votre blog, mais c'est l'amour de la musique qui à fait ce rencontrer cette concomitance. même si je sais et connais les difficultés que rencontrent nos sociétés, ce n'est certainement pas avec de telles considérations et de telles priorités que les choses vont s'améliorer. Peu m'importe sa (votre ) religion, son (vos ) origines dès lors qu'en face de moi se dresse une belle personne, et que cette belle personne réponde aux valeurs qui nous rattache à notre république, je le considère et vous considérerais. Faisons en sorte que les mauvaises deviennent meilleurs ou laissons les dans leur obscures bêtises en les empêchant de nuire. Mais il existe pour cela des autorités nous lambda avons à travailler sur d'autre stratèges. Franchement marre de ses querelles qui nous empoisonnent, qui nous pourrissent la vie et qui abîment tout ce qui est beau et qui pour moi à un véritable intérêt et qui fait sens : la nature, la beauté du monde et le sublime qui est le cosmos. En écrivant ces lignes j'ai dans mes oreilles la 3éme symphonie de Camille saint saëns et rien n'est plus doux à mon cœur que cette musique là, que ce que j'entends là bien mieux que vos quelques lignes. De grâce aimez la vie pour ce qu'elle est et non pour ce que vous voudriez quelle soit. Ce sont des exigences bien futiles à bien des égards lorsque l'on voit les dégâts qu'elles occasionnent dans le monde et malheureusement en France de plus en plus. Admirez un couché de soleil, aimez écouter le chant du rossignole les soirs de printemps, humer le parfum des premières roses m'apparaît bien plus salutaire que toute cette agitation autour d'une religion quelle qu'elles soient. Je viens de perdre mon fil qui aurait eu 33 ans et croyez moi que vos paroles m'attriste d'autant qu'elles sont tellement loin de mes nouvelles priorités dés lors que le malheur c'est abattu dans mon coeur, mais je ne désespère pas de jours meilleurs que l'on est la foi ou pas, la vie vaut qu'on la célèbre et qu'on la chérisse avant tout autres considérations. Que Dieu vous garde ou que l'amour du cosmos vous apaise chacun ici choisira sa divinité.

    RépondreSupprimer