dimanche 6 janvier 2013

Jean-Luc Mélenchon, pas juif et pas noir

J’ai décidé d’être juif, arabe, berbère, noir, athée. Je pourrai ainsi légitimement participer à de nombreuses luttes pour l’égalité en droit et en fait des êtres humains. – Jean-Luc Mélenchon

Cette étrange déclaration aurait-elle un lien avec la rumeur selon laquelle Mélenchon serait juif ? Pourtant, que je sache, personne ne le croit arabe ni berbère, en tout cas personne ne le croit noir. Il est vrai que, comme Gilles William Goldnadel l’a si bien fait remarquer, dès qu’il est question des Juifs, les gens deviennent fous.



Mancha
Jean-Luc Mélenchon est le fils cadet de Georges Mélenchon, contrôleur des Postes à Tanger, et de Jeanine Bayona, institutrice, native des environs d’Alger. Les Melenchon, « autrefois Belinchón ou Velinchón, ont été nommés ainsi pour être originaires de la petite ville de ce nom […]. Ils ont lentement traversé la Mancha […]. »

« Né à Olivares vers 1720, Francisco Belenchon, le plus ancien ancêtre connu, aura un fils qui s’établira comme potier à La Roda, région justement réputée pour ses poteries et ses céramiques […] [L]es descendants de Francisco, modestes journaliers et manœuvres, deviendront Melenchon, sans doute du fait de la ressemblance de leur patronyme avec ce mot désignant une chanson que l’on entendait en Andalousie, dans les bals populaires. C’est donc sous ce nom qu’ils arriveront […] près de Murcie, où naîtra en 1891 Bernabe Melenchon, dont les parents embarqueront, vers les années 1900, à destination de l’Afrique du Nord. […] » Le grand-père de Jean-Luc, Antonio Melenchon, « se mariera au sein de la communauté espagnole avec la fille d’un négociant originaire de la région d’Alicante. » (J.L. Beaucarnot)

Passons sur l’antisémitisme du personnage, qui lorsqu’une Française juive l’interroge sur son attitude vis-à-vis du terrorisme islamiste, se met à parler d’Israël, et qui évoque à propos du CRIF « des communautés agressives » (en nen visant clairement quune seule).

« […] Jean-Luc et sa sœur ont suivi leur maman à l’église. Il a encore dans l’oreille la jolie voix de sa mère s’élevant sous les voûtes alors que lui était occupé à servir la messe […] Cette éducation chrétienne l’a évidemment marqué pour le restant de ses jours, même s’il a pris ses distances avec l’Église et la religion. » (sudouest.fr)

Les deux parents de Mélenchon sont nés dans des familles de pieds-noirs espagnols. On sait que l’Espagne a expulsé ses Juifs en 1492 et que l’infâme décret n’a été abrogé que cinq cents ans plus tard, aussi pourrait-on difficilement s’attendre à trouver des Juifs parmi les Espagnols aux XVIIIe et XIXe siècles. Et naturellement, dans l’histoire des Mélenchon, il n’est question de Juifs à aucun moment. 


Sources : J.-L. Beaucarnot sur Atlantico ; leplus.nouvelobs.com Wikipedia ; sudouest.fr

9 commentaires:

  1. Cher Monsieur, j'apprécie d'autant plus vos analyses que quantité de gens, surtout en Hongrie, voient un juif en... votre serviteur - moi, qui suis Rrom d'origine grecque... Arrivé a 60 ans, je n'ai pas encore compris pourquoi. Je connais les juifs surtout par le fantastique "Enjoy your yiddish" et les recueils d'humour publiés en Pologne... J'ai fréquenté des juifs: amis, relations, sans doute d'ailleurs plus que je n'ai pu en identifier. Et même les autres n'avaient rien du sympathiquement caricatural "Enjoy your yiddish", rien qui les distingue des autres relations... Je ne suis ni vexé, ni flatté d'être pris pour un juif, je trouve simplement que c'est... con de la part de ces Hongrois.
    Alors si vous avez avez un truc pour leur remettre les yeux en place... Ceci dit, je vous envoie ce message surtout pour l'anecdote.
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage ! Non, je n'ai aucun truc pour leur remettre les yeux en place, à part le présent blog qui n'a visiblement aucun effet sur ceux qui ont tendance à voir des Juifs partout.

      Supprimer
  2. JL Mélenchon n'est pas du genre à renier ses racines et sa religion, c'est un homme entier, sincère, et humain ; De toute façon, qu'il soit juif, chrétien, musulman ou autre, peu importe, l'important c'est que c'est un homme politique digne d'être un jour Président de la République !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH enfin c'est dit...Melenchon PRESIDENT!

      Supprimer
    2. Mélenchon président???? je rêve

      Supprimer
    3. juif ou espagnol on s'en fout ! il ne s'agit que d'origines et c'est du passé. Ce qui compte c'est le présent et surtout l'avenir dans la paix et la prospérité des peuples. Si JLM est capable d'y contribuer tant mieux !

      Supprimer
  3. Rien à foutre qu'il soit juif. Cet espagnol n'a pas une goutte de sang français dans les veines et c'est aussi une des raisons pour laquelle il hait les Français de souche qui pourtant lui ont tout donné. Il faut que ces gauchiasses et ces militants de l'islamisation assument ce qu'ils sont vraiment et quittent le pays où vit un peuple qu'il détestent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à foutre qu'il soit juif ? Mais il ne l'est pas du tout. Alors, rien à foutre qu'il ne le soit pas, plutôt.

      Supprimer